Le projet La Tournée des Campus : à la découverte des métiers est une proposition à des jeunes scolarisés et à des demandeurs d’emploi sur l’info métiers et les formations associées à ces métiers.

12 Campus des Métiers et des Qualifications

Le projet La Tournée des Campus : à la découverte des métiers est une proposition à des jeunes scolarisés et à des demandeurs d’emploi sur l’info métiers et les formations associées à ces métiers.

13 ÉTAPES pour découvrir votre métier de demain

En partenariat avec la Région et à travers 13 étapes, qui représentent chacune un inter campus, vous trouverez :

  • Une solution entièrement digitalisée pour rencontrer des professionnels de filières et des secteurs d’activité en région Occitanie ;
  • Une plateforme simple d’utilisation et responsive ;
  • Un parcours visiteur simple et intuitif, grâce à une visite dans un hall en 3D et une entrée par liste d’exposants ;
  • Des stands 3D Campus conviviaux et attractifs, les visiteurs accèdent ensuite librement aux stands ;
  • Des conférences spécifiques, en direct ou par vidéo préenregistrée. Les visiteurs accèdent également aux conférences, en live ou en replay ;
  • Découvrez l’offre de formation du CAP au Doctorat, en passant par la licence professionnelle dans nos filières ;
  • La mise à disposition de multiples supports de communication et d’information ;
  • La possibilité d’échanger avec nous et nos partenaires, grâce à un Tchat en live.

Fiche Mesure - CPF - Compte Personnel de Formation

Caractéristiques / point clés de la mesure - Principe - objectif :

Le CPF, Compte Personnel de Formation, permet à toute personne d’accumuler des droits tout au long de sa carrière professionnelle pour accéder à des formations. Il permet, ainsi, à son titulaire d’être acteur de son évolution professionnelle pour augmenter son niveau de qualification, développer ses compétences et sécuriser son parcours professionnel. Depuis le 01/01 2015, toute personne âgée de 16 minimum et 15 ans pour les apprentis, dispose de son propre CPF, désormais monétisé.


Public/ à destination de qui (salarié et/ ou entreprise) :

Depuis le 01/01 2015, toute personne âgée de 16 minimum et 15 ans pour les apprentis, dispose de son propre CPF, désormais monétisé, qu’elle soit :

  • en emploi,
  • à la recherche d’un emploi ou accompagnée dans un projet d’orientation et d’insertion professionnelle,
  • accueilli dans un Esat (Etablissement et service d’aide par le travail),
  • en contrat de sécurisation professionnelle (CSP)

Formations éligibles :

Plusieurs types de formation sont éligibles au CPF:
  • les formations visant l’acquisition du socle de connaissances et compétences (CléA)
  • l’accompagnement à la VAE
  • le bilan de compétences
  • les actions de formation à destination des créateurs ou repreneurs d’entreprises
  • la préparation théorique de l’épreuve du code de la route et l’épreuve pratique du permis B et des permis poids lourds, si cela est nécessaire dans le cadre d’un projet professionnel
  • les formations conduisant à une certification totale ou partielle enregistrées (blocs de compétences) au RNCP ou au Répertoire spécifique.


Mise en œuvre :

Seul le titulaire du compte CPF, salarié ou demandeur d’emploi, peut décider de mobiliser son CPF.
Chaque personne dispose, sur le site officiel moncompteformation.gouv.fr d’un espace personnel sécurisé lui permettant de s’identifier sur son Compte personnel de formation (CPF).
Ce site permet également :
  • -d’accéder aux informations qui le concernent (par exemple : le crédit en euros enregistré sur son compte) 
  • -d’obtenir des informations sur les formations auxquelles il peut recourir dans le cadre du Compte personnel de formation (les formations éligibles au Compte personnel de formation) 
  • -d’avoir un premier niveau d’information sur les financements de formation 
  • -d’avoir accès à des services numériques en lien avec l’orientation professionnelle comme le [service gratuit du conseiller en évolution professionnelle (CEP).
Financement :

Le CPF est automatiquement alimenté en euros chaque année à hauteur de 500 euros (800 euros dans certains cas) avec un plafond de 5000 euros (8000 euros parfois). Il peut, également, être alimenté par des abondements complémentaires, provenant :
  • d’un accord d’entreprise, de groupe ou de branche
  • de l’employeur,
  • de la personne titulaire du CPF,
  • de Pôle emploi,
  • d’un Opco (Opérateur de compétences),
  • d’un Organisme paritaire agréé au titre du projet de transition professionnelle,
  • de l’organisme chargé du compte de prévention de la pénibilité à la demande de la personne,
  • de l’Etat,
  • des Régions,
  • de l’Agefiph.




Version 01/07/2022

Fiche Mesure - Contrat d'apprentissage

Le contrat d’apprentissage est un contrat de travail conclu entre un employeur et un salarié visant l’obtention d’une qualification. L’apprentissage repose sur le principe de l’alternance entre enseignement théorique et pratique en centre de formation et enseignement du métier chez l’employeur avec lequel l’apprenti a conclu son contrat.
Type et durée du contrat
La durée du contrat dépend du titre ou du diplôme visé :

  • Sa durée est comprise entre minimum 6 mois et 36 mois (48 pour un apprenti en situation de handicap) selon la profession et le niveau de qualification préparé
  • Il peut être conclu pour une durée indéterminée
  • Possibilité́ de prolongation ou de réduction de la durée 
  • La durée du contrat doit impérativement inclure les périodes d’examen
  • La date de démarrage du contrat ne pourra pas être supérieure à plus de trois mois avant le début de formation au GRETA-CFA
  • La date de fin de contrat ne pourra pas être supérieure à plus de trois mois après le passage de l’examen
La durée de la formation doit prendre en compte 3 indicateurs :
  1. Elle doit représenter au minimum 25 % de la durée du contrat.
  2. La durée minimum de formation prévue par les référentiels de formation
  3. Elle doit tenir compte du positionnement initial de l’apprenti(e)
Pour les contrats d’apprentissage, les durées de formation par diplôme sont stipulées dans le décret n° 2020-624 du 22 mai 2020 modifiant les dispositions du code de l'éducation relatives aux durées de formation en centre de formation d'apprentis pour la préparation aux diplômes du certificat d'aptitude professionnelle, du baccalauréat professionnel, du brevet professionnel, du brevet des métiers d'art, de la mention complémentaire et du brevet de technicien supérieur.
L’aide couvre les formations en apprentissage jusqu’au niveau de Master (bac + 5 ou niveau 7 du RNCP)
    1. Aide unique aux employeurs d’apprentis (AUEA) :
  • 2 000 € maximum pour la 2ème année d'exécution du contrat d'apprentissage,
  • 1 200 € maximum pour la 3ème année d'exécution du contrat d'apprentissage.
Cette aide concerne TOUTES les entreprises et associations sans limite de taille SAUF les établissements publics administratifs, les établissements publics industriels et commerciaux et des sociétés d’économie mixte. Les particuliers employeurs ne sont pas éligibles. Cette aide concerne exclusivement les apprentis de moins de 26 ans.
    1. Aide à l’embauche des jeunes de moins de 26 ans (AEJ)* :(aide valable jusqu’au 31 Décembre 2022 dans la limite de 1,6 Smic
- Cette aide n’est pas cumulable avec l’aide exceptionnelle aux employeurs qui recrutent des apprentis

Le montant est de cette aide est de :
- 4000 € sur un an pour un salarié à temps plein. (Montant proratisé en fonction du temps de travail et de la durée du contrat de travail). 

Le bénéfice de cette aide est conditionné au maintien du salarié au moins 3 mois dans les effectifs de l’entreprise à compter de son embauche.
Les demandes d’aide sont à adresser à l’ASP. L’aide est versée à la fin de chaque trimestre.
  1. Les employeurs d’apprentis bénéficient du régime de réduction générale de cotisations patronales.
  1. Aide AGEFPIH pour les apprentis en situation de RQTH
  1. Les apprentis sont exonérés de la totalité́ des cotisations salariales d’origine légale et conventionnelle pour la part de rémunération inférieure ou égale à 79 % du SMIC.
Quelles que soient la taille et l’activité de l’entreprise : 

- La rémunération de l’apprenti n’est pas assujettie à la CSG et à la CRDS ;
- Les cotisations patronales et salariales dues au titre des assurances sociales (maladie, maternité, invalidité, décès, vieillesse) sont totalement exonérées ;
- Les cotisations salariales d’assurance chômage sont exonérées ;
- Les cotisations liées aux accidents du travail et aux maladies professionnelles restent dues.


AIDES POUR LES APPRENTIS :

Ces aides ont pour objectifs de permettre l’accès à la formation et d’améliorer les conditions de vie en participant au financement :
  • De la restauration
  • De l’hébergement
  • Du premier équipement
  • Du permis de conduire
D’autres aides sont aussi proposées par différentes institutions et structures (Conseil Régional...)
La restauration et l’hébergement
Les OPCO prennent en charge les frais engagés par le GRETA-CFA au titre de la restauration et l’hébergement des apprentis. Ces frais d’hébergement et de restauration doivent être supportés par le GRETA-CFA pour prétendre à un financement.
Montant Type de forfait
Hébergement 6 € Par nuitée (petit déjeuner inclus)
Restauration 3 € Par repas
Le premier équipement :
Les OPCO prennent en charge les frais engagés par le GRETA-CFA au titre de l’acquisition du 1er équipement individuel des apprentis dans la limite d’un plafond maximal de 500 € établi en fonction de la nature des activités des apprentis.

Cette acquisition n’est financée qu’une seule fois par apprenti lors de son entrée en formation et n’est pas cumulable avec la prise en charge de ce même équipement par la Région (1er équipement des apprentis en formation mixées avec l’initial scolaire).
L’aide au financement du permis B de conduire :
L’aide au financement du permis B est de 500 €. Elle est avancée par le GRETA-CFA à l’apprenti et remboursée par l’ASP au GRETA-CFA. Elle n’est attribuée qu’une fois.
Le bénéfice de l'aide au permis de conduire pour les apprentis est subordonné au respect par l'apprenti(e) des conditions cumulatives suivantes à la date de la demande d'aide :
  • Être âgé d'au moins 18 ans
  • Être titulaire d'un contrat d'apprentissage en cours d'exécution
Être engagé dans la préparation des épreuves du permis de conduire autorisant la conduite des véhicules de la catégorie B mentionnée à l'article R. 221-4 du Code de la route.
 
Version du 14 juin 2021

Fiche mesure - Contrat de professionnalisation

Caractéristiques / point clés de la mesure - Principe – objectif :
Solution efficace pour embaucher et former un nouveau collaborateur un métier, le contrat de professionnalisation repose sur l’alternance entre des périodes de formation et de mise en œuvre pratique en entreprise, avec à la clé, l’obtention d’une qualification professionnelle reconnue par votre branche à laquelle appartient l’entreprise.

Public/ à destination de qui (salarié et/ ou entreprise):
Toute entreprise peut conclure un contrat de professionnalisation avec les publics suivants :
Nouveau: depuis le 1 octobre 2021, pour un demandeur d'emploi de longue durée, âgée de + 30 ans, une aide à l'embauche de 8000€ est accordée la première année, versée mensuellement. Cette mesure est mise en place jusqu'en décembre 2022.

• jeunes de 16 à 25 ans révolus ;
• demandeurs d’emploi de 26 ans et plus ;
• bénéficiaires de minima sociaux : Revenu de solidarité active (RSA), Allocation de solidarité spécifique (ASS) ou Allocation aux adultes handicapés (AAH);
• anciens titulaires d’un Contrat unique d’insertion (CUI)


Formations éligibles : 
Le contrat de professionnalisation peut être conclu pour préparer:
• un diplôme ou un titre à finalité professionnelle inscrit au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)
• un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)
• une qualification reconnue dans les classifications d’une Convention collective nationale (CCN) de branche.

Mise en œuvre :
Le contrat de professionnalisation doit être établi sur un imprimé Cerfa, directement en ligne. Au plus tard dans les 5 jours calendaires suivant le début du contrat, le Cerfa doit être adressé à l’OPCO concerné
Il peut être conclu à durée déterminée (CDD) de 6 à 12 mois ou à durée indéterminée débutant par une action de professionnalisation de 6 mois minimum.

  • Jusqu’à 24 mois pour les bénéficiaires et qualifications définis par accord de branche;
  • Jusqu’à 36 mois pour certains publics dits prioritaires
Pendant le contrat, le salarié suit des actions de professionnalisation incluant des actions de positionnement, d’évaluation, d’accompagnement et de formation. Elle peut être réalisée en interne ou en externe.


Financements :
Financement par l’OPCO (Opérateur de Compétences) sur la base des niveaux de prise en charge définis annuellement par la branche professionnelle dont relève l’entreprise.
À défaut de fixation du niveau de prise en charge, le financement varie de 9,15 € / heure jusqu’à 15 € / heure pour les publics « prioritaires »
Possibilité de prise en charge des formations des tuteurs par l’OPCO.

Aides financières à l’employeur :
  • Aide forfaitaire à l’employeur (AFE) versée par Pôle emploi, pour l’embauche d’un demandeur d’emploi âgé de 26 ans ou plus (jusqu’à 2000 €).
• Aide à l’embauche d’un demandeur d’emploi de 45 ans et plus, versée par Pôle emploi (jusqu’à 2000 €, cumulable avec l’AFE).
• Aide à l’embauche d’une personne en situation de handicap versée par l’Agefiph, pour tout contrat prévoyant une durée minimale de travail hebdomadaire d’au moins 24h (jusqu’à 4000 €).
Réduction générale de cotisations sociales patronales de la part de l’URSSAF, pour les rémunérations n’excédant pas 1,6 SMIC (variable selon le niveau de rémunération du salarié et l’effectif de l’entreprise: moins de 20 salariés/20 salariés ou plus)
Dans le cadre du plan de relance alternance « 1 jeune / 1 solution »
Aide fixée à 5 000 € pour les mineurs et à 8 000 € pour les majeurs qui préparent un diplôme ou un titre à finalité professionnelle jusqu’à Bac + 5, uniquement pour les contrats signés jusqu'au 31 Décembre 2022.

Bénéficiaires :
• entreprises < 250 salariés sans condition ;
• entreprises > 250 salariés à la condition qu’elles s’engagent à respecter un quota d’alternants 2021.
Rémunération candidat :
  • la rémunération est calculée en fonction de l’âge du salarié et de son niveau de formation de 55 à 100% du SMIC
Version du 01 Juillet 2022